Piège chenille processionnaire du pin : Le guide ultime

Quand poser le piège à chenille processionnaire du pin : le guide

par Sep 21, 2023Traitement des nuisibles

Dans nos jardins et forêts, la saison du printemps est souvent synonyme de renaissance et de floraison. Cependant, elle marque également le début de la descente des chenilles processionnaires du pin et du chêne, des nuisibles qui peuvent causer des dommages significatifs à nos précieux espaces verts. Ces chenilles, reconnaissables à leur procession caractéristique, sont non seulement une menace pour les arbres, mais aussi pour les animaux domestiques et les humains, en raison de leurs poils urticants qui peuvent provoquer des réactions allergiques sévères. 

Pour lutter efficacement contre cette menace, il est essentiel de mettre en place des moyens de lutte écologiques et efficaces. Dans ce guide complet, nous vous proposons de découvrir en détail le cycle de vie de la chenille processionnaire, ainsi que les différentes méthodes de lutte disponibles, notamment le piégeage. Nous aborderons également les étapes pour installer un piège adapté, et comment suivre et mettre à jour votre plan de piégeage sur une période généralement estimée à 5 ans. 

Qu’est-ce qu’une chenille processionnaire du pin ?

La chenille processionnaire est un fléau bien connu qui affecte principalement les pins et les chênes. Avant de mettre en place des moyens de lutte efficaces, il est essentiel de comprendre le cycle de vie et les caractéristiques de ces nuisibles. 

Quel est son cycle de vie ?

Le cycle de vie de la chenille processionnaire est assez complexe. Il débute avec la ponte des œufs par les papillons processionnaires durant l’été. Les petites chenilles éclosent et passent l’hiver dans des nids soyeux construits sur les branches des arbres, principalement les pins. 

Au printemps, elles descendent en procession le long du tronc, d’où leur nom, avant de s’enfouir dans le sol pour devenir des chrysalides. Elles émergeront en tant que papillons pour recommencer le cycle.

Quelles sont leurs caractéristiques et quel danger représentent-elles ?

Les chenilles processionnaires sont facilement reconnaissables à leurs longs poils urticants, une caractéristique qui les rend particulièrement dangereuses. Leur nom vient de leur habitude de se déplacer en longues files indiennes, formant une « procession » qui est à la fois fascinante et inquiétante.

Ces chenilles sont des ravageurs voraces, se nourrissant principalement des aiguilles de pin, ce qui peut entraîner un affaiblissement significatif, voire la mort de l’arbre hôte. Leur présence en grand nombre peut rapidement transformer des zones verdoyantes en espaces dénudés et sans vie, perturbant ainsi l’équilibre de l’écosystème local. 

Par ailleurs, le véritable danger de ces chenilles réside dans leurs poils urticants, qui contiennent une toxine pouvant provoquer des réactions allergiques sévères chez les humains et les animaux domestiques. Le simple contact ou même l’inhalation des poils dispersés dans l’air peut entraîner des symptômes tels que des démangeaisons intenses, des éruptions cutanées, des irritations oculaires et respiratoires, et dans certains cas, des réactions plus graves.

Les enfants et les animaux domestiques sont particulièrement vulnérables, car ils peuvent être tentés de toucher ces chenilles par curiosité, ce qui peut entraîner des conséquences graves, voire mortelles.

Comment gérer les nids ? 

Traitement des chenilles processionnaires - Multis 36

1. Procéder au repérage 

Cette méthode consiste à repérer et éliminer les nids de chenilles avant que les chenilles ne commencent leur descente. Il est recommandé de faire appel à des professionnels pour manipuler et éliminer les nids, car le contact avec les chenilles peut provoquer des réactions allergiques.

2. Le traitement écologique

Il existe des traitements écologiques qui peuvent être utilisés pour lutter contre la chenille processionnaire sans nuire à l’environnement. Ces traitements doivent être mis en place par des professionnels et suivis régulièrement pour évaluer leur efficacité.

En effet, il est fortement recommandé de faire appel à des professionnels pour manipuler et éliminer les nids, car le contact avec les chenilles peut provoquer des réactions allergiques. Chez Multis 36, nous disposons d’une équipe d’experts prêts à intervenir rapidement et efficacement pour éliminer ces nuisibles sans mettre votre santé en danger.

Comment et quand faut-il installer les pièges contre la processionnaire ?

La lutte contre la chenille processionnaire, que ce soit celle du pin ou du chêne, est une tâche cruciale pour préserver la santé de nos forêts et jardins. Les méthodes de lutte sont diverses, mais l’une des plus efficaces reste l’utilisation de pièges spécifiques. 

Comment choisir le piège ?

Avant de procéder à l’installation, il est essentiel de choisir le piège adapté. Il existe principalement deux types de pièges : le piège collier et le piège à phéromones

Le piège collier, simple à poser, est installé autour du tronc de l’arbre et permet de capturer les chenilles lors de leur procession. Le piège à phéromones, quant à lui, attire les papillons mâles avant l’accouplement, empêchant ainsi la reproduction et la formation de nouveaux nids.

Concernant la mise en place de ces pièges, le piège à phéromones doit être mis en place avant la saison de vol des papillons, généralement entre juin et septembre. 

Quant aux pièges colliers, ils sont généralement installés en hiver, avant que les chenilles ne descendent de l’arbre pour s’enterrer et devenir des chrysalides.

Les prédateurs naturels

Les mésanges sont des prédateurs naturels des chenilles processionnaires. Elles contribuent à réduire la population de chenilles en les consommant. Pour encourager la présence de mésanges, il est possible d’installer des nichoirs à proximité des zones infestées.

Les chauves-souris sont également des prédateurs des papillons processionnaires, contribuant ainsi à réduire la population de chenilles. Pour les faire venir, le fait d’installer des abris pour chauves-souris peut être une méthode efficace pour contrôler la population de chenilles processionnaires.

Comment procéder à l’installation du piège ?

Le piège collier

Dans un premier temps, vous devez repérez les pins et les chênes qui présentent des signes d’infestation, comme la présence de nids de chenilles. Le piège collier est généralement constitué d’un film plastique qui est fixé autour du tronc de l’arbre. Il doit être bien ajusté pour éviter que les chenilles ne s’échappent.

Pour cela, fixez le piège autour du tronc, à une hauteur où les chenilles peuvent être facilement capturées lors de leur descente. Assurez-vous que le piège est bien sécurisé pour éviter tout risque de chute.

Le piège à phéromones

Les pièges à phéromones doivent être installés à proximité des arbres infectés, mais aussi dans des zones où les papillons sont susceptibles de voler. Les pièges à phéromones sont généralement suspendus à des branches d’arbres. Ils contiennent des phéromones qui attirent les papillons mâles, les capturant ainsi et empêchant la reproduction.

Ces pièges nécessitent un suivi régulier pour remplacer les capsules de phéromones et vider les pièges des papillons capturés.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Il est essentiel de manipuler les pièges avec précaution pour éviter tout contact avec les chenilles urticantes. Encouragez la présence de prédateurs naturels tels que les mésanges et les chauves-souris qui peuvent aider à contrôler la population de chenilles.

En cas de doute, consultez des experts comme Multis, pour vous aider dans la mise en place et le suivi de votre plan de piégeage.

Suivi et mise à jour du plan de piégeage : collier et phéromones

La mise en place d’un plan de piégeage contre la chenille processionnaire du pin ou du chêne est une démarche qui s’inscrit dans la durée. Il ne s’agit pas simplement de poser le piège et d’attendre que les chenilles soient capturées. 

Un suivi rigoureux et des mises à jour régulières sont nécessaires pour garantir l’efficacité des méthodes de lutte employées. Voici comment procéder :

Évaluation régulière du piégeage

Il est essentiel de surveiller régulièrement les pièges à chenille processionnaire mis en place. Cette surveillance permet de vérifier que les pièges fonctionnent correctement et de s’assurer que les chenilles processionnaires du pin ou du chêne sont bien capturées. 

Il est conseillé de vérifier les pièges tous les 15 jours environ, en prêtant une attention particulière à l’état du collier et du piège à phéromones.

Analyse des résultats

Après la descente des chenilles, une évaluation du piégeage doit être réalisée. Cette évaluation permet de déterminer le nombre de chenilles capturées et d’ajuster le plan de piégeage en conséquence. 

Il est également important de rappeler que la présence de prédateurs naturels tels que les mésanges et les chauves-souris, jouent un rôle crucial dans la lutte écologique contre la chenille processionnaire.

Adaptation des méthodes de lutte  

Au fil des années, il peut être nécessaire de modifier les moyens de lutte employés. Par exemple, si les pièges à phéromones s’avèrent moins efficaces, il peut être judicieux d’explorer d’autres options, comme l’utilisation de pièges colliers ou l’introduction de prédateurs naturels.

Conclusion

La lutte contre la chenille processionnaire est une mission importante pour préserver la biodiversité de nos régions et garantir la sécurité de tous. Chez Multis 36, nous sommes fiers de jouer un rôle déterminant dans cette démarche. Grâce à notre expertise et à notre engagement envers des solutions écologiques, nous sommes à l’avant-garde de la mise en œuvre de stratégies efficaces pour contrôler cette menace.

Nous vous invitons à ne pas rester spectateur dans cette lutte. Si vous êtes confronté à une infestation de chenilles processionnaires ou si vous souhaitez simplement en savoir plus sur les moyens de prévention, n’hésitez pas à nous contacter. Notre équipe d’experts est prête à vous assister dans la mise en place de plans de piégeage adaptés et efficaces.

Multis 36 est une entreprise de nettoyage certifiée Qualipropre, offrant une gamme complète de services dans les départements de l'Indre, du Cher et du Loir-et-Cher, ainsi que dans toute la région Centre grâce au réseau Telus. Nous proposons le nettoyage de locaux, d'immeubles, le traitement des nuisibles et l'entretien des sols. Avec 30 années d'expertise, nous garantissons des services fiables et efficaces, soutenus par notre équipe expérimentée. Chez Multis 36, nous accordons une grande importance à la qualité de nos services, en respectant les normes de propreté élevées et en adoptant des pratiques écologiques.

A lire également…

Retour en haut