Nettoyage de copropriété et l'entretien des parties communes

Nettoyage de copropriété : l’entretien des parties communes

Nettoyage de locaux

La vie en communauté dans une copropriété est régie par de nombreuses règles dont la propreté fait partie. Et bien souvent, le nettoyage de copropriété est une source de discorde entre les copropriétaires. Cela concerne surtout les parties communes. Le nettoyage garantit la propreté des lieux et préserve l’immeuble de la dégradation. Que dit la loi sur la question du nettoyage dans une copropriété ? Existe-t-il un prestataire spécialisé dans ce domaine ? Les réponses à toutes vos questions dans l’article.

Le nettoyage de copropriété ou d’un immeuble et les prestations à réaliser

Le nettoyage représente un élément fondamental dans une copropriété. Il maintient l’immeuble en bon état en rendant les parties en commun agréables à vivre. La propreté confère également à l’immeuble un haut standing et un niveau de sécurité élevé. Par ailleurs, elle garantit le confort des occupants.

Le nettoyage de copropriété représente un poste de dépense qui incombe à chaque propriétaire. Pour les parties privatives, chaque occupant se charge bien entendu de la partie de l’immeuble qui lui incombe. Il en est tout autre pour les parties communes. Dans un immeuble, elles concernent toutes les zones que les locataires peuvent emprunter : couloirs, escaliers, ascenseurs, local vélo ou poubelle, entrées et hall de l’immeuble…

Dans de nombreuses résidences collectives, les charges de copropriété incluent également l’entretien des parc et jardin : tonte des pelouses, tailles des arbres et arbustes, entretien des massifs…

Nettoyage de copropriété et nettoyage d'immeubles - Multis 36

Législation, règlements et cahier des charges

La définition des parties communes est régie par la loi du 10 juillet 1965. Selon cette loi, elles comprennent toutes les parties du bâtiment ainsi que tous les terrains que les copropriétaires peuvent utiliser.

L’article 3 de la loi de 10 juillet définit les parties en commun comme suit :

  • les passages ;
  • les équipements communs comme les ascenseurs et la chaudière ;
  • les locaux de services communs ;
  • les cours, jardins et parcs ;
  • la cage d’escalier ;
  • les canalisations ;
  • le réseau électrique.

Concernant le parking, il faut vérifier le statut dans le règlement de la copropriété. En effet, il peut être considéré comme une partie commune ou non.

Un contrat de nettoyage de copropriété ne se limite pas uniquement aux ascenseurs. Il comprend également l’entretien des installations comme l’éclairage. Par ailleurs, une entreprise de nettoyage peut également assurer la gestion des déchets ainsi que les ordures de la copropriété et opérer le tri sélectif.

Qu’en est-il du cahier des charges ?

Dans une copropriété, le nettoyage des parties en commun est généralement sous-traité à un prestataire. C’est pourquoi il est primordial de rédiger un cahier des charges afin de garantir la bonne exécution des travaux demandés en accord avec vos attentes et vos besoins.

Par ailleurs, le cahier des charges est soumis aux copropriétaires dans un premier temps avant d’être soumis aux candidats à la prestation. C’est à partir de ce document que les prestataires établissent un devis. Une fois les devis en main, il ne reste plus aux copropriétaires qu’à choisir le prestataire qui correspond à leur budget et qui répond le mieux à leurs attentes. Il faut à ce sujet être particulièrement vigilant à l’expérience de l’entreprise et sa capacité à tenir ses engagements en matière de fréquence de nettoyage.

À noter que la rédaction d’un cahier des charges demande une connaissance poussée des normes d’hygiène et de santé dans un immeuble. Par conséquent, le syndic doit maitriser le sujet avant de rédiger le document ou s’entourer de professionnels aguerris. Vous trouverez par ailleurs de nombreux exemples de cahiers des charges sur le web vous permettant de vous faire une idée de ce qu’il doit contenir.

Pour rédiger un cahier des charges, le syndic doit procéder par zones. En effet, chaque zone présente des contraintes différentes et peut nécessiter des compétences ou des équimelents spécifiques. À titre d’exemple, les exigences en matière de propretés ne sont pas les mêmes pour un ascenseur et pour un hall d’immeuble. Le syndic établit la liste des missions à réaliser pour chaque zone.

Le cahier des charges doit mettre en avant certains points comme :

  • l’interdiction d’emprunter les parties en commun durant le nettoyage ;
  • l’interdiction d’utiliser certains produits de nettoyage. Point de vigilance important si vous tenez à bénéficier d’un nettoyage le plus écologique possible.

En cas de défaillance du prestataire, le syndic peut réclamer des indemnisations ou des pénalités.

Vous cherchez un partenaire pour le nettoyage de votre immeuble ou votre copropriété ?

L’entretien des parties communes

Dans les parties communes intérieures, le prestataire se charge du nettoyage du sol, des vitres et des rampes. Il s’assure également de la propreté des couloirs et des escaliers ainsi que de l’ascenseur. Le professionnel utilise les matériaux adaptés pour le lavage du sol en carreau et des moquettes par exemple. La prestation comprend aussi le nettoyage des objets décoratifs à l’instar des lustres et des différents ornements.

Certains immeubles possèdent des parties en commun qui se trouvent à l’extérieur. Les parties extérieures comprennent le jardin, les vitres extérieures et les façades. Durant la période de grand froid, le déneigement figure dans la prestation de nettoyage. À noter que la réalisation de ces tâches requiert des équipements spécifiques. De ce fait, il est souvent préférable de choisir un professionnel en nettoyage de copropriété et nettoyage d’immeubles.

Fréquence de nettoyage

La fréquence de nettoyage varie d’un immeuble à un autre. En effet, elle dépend de plusieurs facteurs à savoir :

  • le nombre et la dimension de baies vitrées ;
  • la présence de commerces ;
  • le nombre de déplacements au quotidien ;
  • la surface des parties en commun ;
  • le nombre de colocataires.

La présence des grandes baies vitrées dans un immeuble implique un nettoyage quotidien. Dans un immeuble modeste qui comporte moins de 10 lots, un nettoyage hebdomadaire suffit. Cependant, le syndic doit trouver le juste équilibre entre le budget de nettoyage de copropriété et les besoins en propreté.

Nettoyage de copropriété nettoyage d'immeubles - Multis 36

À qui confier le nettoyage des parties communes ?

Pour assurer la propreté des parties en commun et le nettoyage de copropriété, il existe deux options. Soit les copropriétaires peuvent s’arranger entre eux, soit ils font appel à une entreprise de nettoyage.

Dans un immeuble qui comprend moins de dix lots, le syndic de copropriété peut rédiger un cahier des charges afin de répartir les tâches entre les occupants. Cependant, lorsque les tâches sont volumineuses, un service d’entretien est plus approprié. C’est le cas lorsque l’immeuble comprend plus d’une vingtaine de lots.

Dans ce cas, ils ont le choix entre un agent d’entretien ou une entreprise de nettoyage. Une société de nettoyage représente la solution la plus pertinente dans le cas d’un immeuble qui comporte plus d’une dizaine de lots. C’est notamment le cas lorsque le cahier des charges implique par exemple le nettoyage des bureaux à usage professionnel ou des locaux commerciaux.

Le nettoyage de copropriété chez Multis

Face à la hausse de la demande, des milliers de prestataires en nettoyage ont vu le jour en France. Avec l’abondance des offres, le choix est plus difficile pour l’employeur. Pour choisir une entreprise de nettoyage parties communes, vous devez retenir plusieurs critères.

Le premier critère à prendre en compte est l’existence légale de l’entreprise. Une vérification du site internet s’impose afin d’obtenir des informations pertinentes sur la société en question. Par ailleurs, lire les témoignages en ligne ne suffit toujours pas. Vous pouvez contacter les clients afin de vous faire une idée de la fiabilité de l’entreprise.

Une société sérieuse dispose d’un service client réactif et à l’écoute. Dès le premier contact établi, il vous fait un retour rapidement. Il demeure à votre disposition pour toutes les demandes d’informations supplémentaires.

Enfin, le prix est le dernier critère à prendre en compte. Le coût de la prestation dépend de plusieurs paramètres à l’instar des outils et des produits utilisés, le salaire des agents qui composent l’équipe de nettoyage ou les charges salariales.

Pourquoi choisir Multis ?

Le respect du cahier des charges est important pour vous ? Dans ce cas, une collaboration avec un professionnel, comme Multis, représente la meilleure alternative. En effet, notre équipe de nettoyage fournit un travail de qualité conformément aux exigences mentionnées dans le cahier des charges.

La ponctualité et la réactivité représentent les piliers de nos services. L’équipe se déplace à chaque entretien et nettoyage nécessaire. Notre service de nettoyage parties communes comprend également le nettoyage des vitres. L’entreprise dispose des matériels nécessaires pour escalader les structures vitrées de votre immeuble.

Multis jouit de plusieurs années d’expérience dans le domaine du nettoyage. Elles nous permettent d’assurer le nettoyage de vos parties communes avec professionnalisme. Les prestations dans un immeuble modeste se limitent souvent au nettoyage en interne. Par contre, dans des immeubles plus grands ou dans les immeubles professionnels, nous utilisons les techniques industrielles comme le RABC. Contactez-nous pour obtenir un devis gratuit !

A lire également…

Retour haut de page